Dérive d’une maille dans un courant d’air

– — performance coopérative

‘se laissant aller aux sollicitations du terrain et des rencontres’. Guy Debord

La maille se livre à la dérive , comme un filet de pêche égaré, empêché de regagner la mer. L’installation de la maille dans l’espace urbain est utilisé comme activateur de curiosité et déclancheur d’échange. Les maisons, immeubles, tours et blocs laissent entrevoir de belles percpectives de coopération.

Il s ‘agit de laisser aux habitants la possibilité de prendre part à l’installation, d’influer sur son aspect général et d’être les acteurs de la dérive et de s’ approprier l’espace du quotidien en un environnement de dépaysement

presse

merci à l’équipage de la ferblanterie qui s’est laissé prendre au jeu et particulièrement à Jérome pour les photos

th

Publicités