sur un air d’abandon



 

Une lingère crochète inlassablement un décor à naître, des corps à délaisser. Blanc linge, vert herbe, gris pavé. Sur un air d’abandon relate des périgrinations artistiques. Une esquisse de l’humain qui questionne la notion de responsabilité, une tentative de détissage de la vision insouciante de la vie, une réflexion sur la liberté, des images de parentalité, de filiation…et des abandons, envisagés comme actes poétiques, revendication artistique. Il feront la navette entre la manufacture, le quatier, la ville. L’humanité n’est que ce que l’on en fait.

Je, prise de conscience du je…

Passage à l’acte.

Des « je » en plein jeu

Tout est lié

La Manufacture Des  Flandres, Roubaix, 2013

th

presse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s